DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La croissance britannique révisée à 1,8% en 2016


Business

La croissance britannique révisée à 1,8% en 2016

L‘économie britannique est restée dynamique en 2016 malgré le vote sur le Brexit. La croissance annuelle du PIB a été légèrement revue à la baisse à 1,8% (contre 2% précédemment) alors que celle du quatrième trimestre a été revue à la hausse ce mercredi par l’Office national de la statistique.

Initialement estimée à 0,6%, comme lors des deux précédents trimestre, la croissance britannique a été rehaussée d’un dixième de point au quatrième trimestre 2016 à 0,7%. Il s’agit de la croissance la plus élevée depuis le dernier trimestre de l’année 2015.

Une décision motivée par les chiffres actualisés de la production industrielle, un secteur en forte progression comme celui des services. La dépréciation de la livre a également favorisé une poussée des exportations.

Sur le dernier trimestre 2016, la croissance britannique a été supérieure à celle des Etats-Unis, de la France et de l’Allemagne. Sur l’année, le titre d‘économie avancée la plus dynamique au monde en 2016 revient à l’Allemagne, dont la croissance s’est élevée à 1,9%.

Andy Haldane, économiste en chef de la Banque d’Angleterre, a estimé ce mardi que la consommation des ménages, point fort de l‘économie britannique depuis le vote sur le Brexit, pourrait ralentir ces prochains mois :

C’est vrai que jusqu’ici la plupart des consommateurs n’ont pas ressenti l’impact de ce qui s’est passé ces six ou neuf derniers mois. Cependant cela est sur le point de changer légèrement. Leur pouvoir d’achat va être réduit par la hausse des prix. Nous pensons que cela va faire reculer la consommation“ a estimé M. Haldane.

Autre préoccupation des économistes : l’investissement des entreprises, qui a perdu 1,0% au quatrième trimestre 2016 par rapport à juillet-septembre.

Le gouvernement britannique doit déclencher l’article 50, qui marquera le début du processus de sortie de l’UE, dans les prochaines semaines.