Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Ranieri à Leicester : fin du conte de fées

Access to the comments Discussion
Par Vincent Ménard
Ranieri à Leicester : fin du conte de fées

<p>“Mon rêve est mort” : c’est avec ces mots que Claudio Ranieri a évoqué son départ de Leicester.</p> <p>Dans un communiqué publié ce vendredi, l’entraîneur italien a tenu à remercier les joueurs et les supporteurs des Foxes 24 heures après son licenciement et 298 jours après avoir remporté la Premier League à la surprise générale. </p> <p>Mike Stowell et Craig Shakespeare vont assurer l’intérim sur le banc de Leicester.</p> <p>Craig Shakespeare : <em>“C’est très triste. Nous savons tous que dans le football, ce genre de choses peuvent arriver. Nous ne devrons pas l’oublier, nous devrons respecter et nous souvenir de ce qu’il a accompli pour ce club. Nous savons bien que les entraîneurs perdent leur travail quand les résultats ne sont pas là, et à la fin, les propriétaires ont pris leur décision.”</em></p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="en" dir="ltr">“Our focus must be on getting three points on Monday night.”<br /> <br /> More from caretaker manager Craig Shakespeare: <a href="https://t.co/8cUsCpCQRu">https://t.co/8cUsCpCQRu</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/LeiLiv?src=hash">#LeiLiv</a> <a href="https://t.co/BexG5d3Xn6">pic.twitter.com/BexG5d3Xn6</a></p>— Leicester City (@LCFC) <a href="https://twitter.com/LCFC/status/835165380310106114">24 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>Décision motivée par le classement des Foxes qui ne sont que 17e du championnat d’Angleterre.</p> <p>Ils pourraient même plonger dans la zone rouge en cas de défaite lundi contre le Liverpool de Jürgen Klopp.</p> <p>Jürgen Klopp : <em>“Si je suis surpris que ce genre de choses arrivent ? Non. Ce n’est pas que dans le football. Pour moi, il y a eu plusieurs décisions étranges en 2016-2017 : le Brexit, Trump et Ranieri. Est-ce que je comprends à chaque fois ces décisions ? Non, évidemment que non. Cela arrive. Mais je n’ai aucune idée du pourquoi Leicester a fait cela.”</em></p> <blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr"><p lang="fr" dir="ltr">Klopp: «Il y a des choses bizarres qui se sont passées en 2016-2017… le Brexit, Trump et Ranieri.» <a href="https://t.co/qKXPoUgCIg">pic.twitter.com/qKXPoUgCIg</a></p>— La Planète Football (@PlaneteDuFoot) <a href="https://twitter.com/PlaneteDuFoot/status/835151995665321984">24 février 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script> <p>D’autres entraîneurs de renom, comme Luciano Spaletti ou José Mourinho, ont exprimé leur soutien à Claudio Ranieri.</p> <p>Ce dernier restera à jamais celui qui a offert à Leicester son tout premier titre de champion d’Angleterre.</p>