DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Premier grand oral pour Trump devant le Congrès

Le président américain va prononcer son premier grand discours devant les députés et sénateurs réunis.

Vous lisez:

Premier grand oral pour Trump devant le Congrès

Taille du texte Aa Aa

Donald Trump s’apprête à prononcer son premier grand discours devant le Congrès américain. Face aux députés et sénateurs réunis, le 45ème président des États-Unis va évoquer les grands chantiers de son mandat placé sous le signe du protectionnisme : relance de l‘économie, réforme fiscale, démantèlement de l’Obamacare, durcissement de la politique migratoire…

Vers un budget axé sur la sécurité

Et il prépare, en parallèle, son premier budget pour l’année 2018. Il a en esquissé les priorités ce lundi lors d’une rencontre avec des gouverneurs d’Etats :

“Ce budget sera essentiellement axé sur la sécurité publique et la sécurité nationale. Il comprendra une augmentation historique des dépenses de défense afin de reconstruire une armée des États-Unis qui s’est appauvrie, à une époque où nous en avons particulièrement besoin.”

Pour 2018, le président américain envisage d’augmenter de 9 % les dépenses militaires, pourtant déjà les plus élevées de la planète. Dans le même temps, il entend réduire les budgets de secteurs jugés, non prioritaires, comme l’environnement ou encore la diplomatie et l’aide internationale, ce qui inquiète d’anciens hauts gradés de l’armée.

De telles coupes budgétaires pourraient entraîner l’hostilité du Congrès, selon Benjamin Friedman, chercheur en études de défense et de sécurité intérieure au Cato Institute :

“Je doute que le budget soit approuvé tel quel. Si les démocrates sont d’accord, par principe, pour augmenter le budget de la défense, ils n’accepteront pas en revanche une réduction massive des budgets de l’Agence de protection de l’environnement et du Département d‘état.”

Les démocrates font bloc contre Trump

Les démocrates ont promis un front uni pour bloquer ou ralentir certaines réformes, notamment toutes celles relatives aux droits civiques. Nancy Pelosi, la leader du Parti démocrate à la Chambre des représentant, a tiré à boulets rouges sur les mesures du président Trump liées à l’immigration :

“Le décret contre les musulmans et les réfugiés déshonore nos valeurs, enfreint notre Constitution et sape le combat de notre nation contre le terrorisme. Le président a lancé une procédure d’expulsion cruelle, qui va déchirer des familles et a extirpé des immigrés, respectueux de la loi, des églises, des tribunaux et des écoles.’‘

En plus de l’opposition démocrate, Donald Trump pourrait faire face à l’hostilité d’une partie des républicains, qui disposent d’une courte majorité au Congrès. Le président américain pourrait être contraint de faire des concessions.

Avec AFP