DERNIERE MINUTE

Le chef de la diplomatie sud-coréenne propose d‘écarter la Corée du Nord des Nations Unies en représailles aux menaces nucléaires que fait peser Pyongyang et à l’assassinat en Malaisie du demi-frère du leader nord-coréen.

Le ministre des Affaires étrangères sud-coréen, Yun Byung-se, estime que l’utilisation d’un poison proche du sarin pour assassiner Kim Jong Nam est la preuve de l’existence d’un arsenal d’armes chimiques en Corée du Nord.

Kim Jong-Nam a été tué le 13 février à l’aéroport de Kuala Lumpur. L’attaque a été perpétrée à l’aide de VX, un agent neurotoxique. Deux femmes, une Indonésienne et une Vietnamienne sont suspectées d’avoir projeté le poison.

Une délégation nord-coréenne est arrivée en Malaisie pour demander “la restitution du corps d’un citoyen de Corée du Nord”, sans préciser son identité.

De son côté, la Malaisie insiste pour ne pas restituer la dépouille tant qu’un membre de sa famille ne se présentera pas pour l’identifier avec un test ADN.