DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Au Royaume-Uni, la chambre des Lords freine le processus du Brexit

La chambre haute du parlement a voté un amendement demandant des garanties pour les citoyens européens vivant au Royaume-Uni.

Vous lisez:

Au Royaume-Uni, la chambre des Lords freine le processus du Brexit

Taille du texte Aa Aa

C’est la première défaite parlementaire sur le Brexit pour le gouvernement de Theresa May.

La chambre des Lords a approuvé, ce mercredi soir, un amendement visant à protéger les droits des trois millions de citoyens européens vivant au Royaume-Uni.

Ce vote ne remet pas en cause le projet de loi autorisant l’activation de l’article 50 du Traité de Lisbonne, mais il freine le processus de plusieurs jours.

Car désormais le texte doit repasser devant les députés de la Chambre des Communes pour être adopté.

Pour les travaillistes à l’origine de l’amendement, les citoyens concernés ont besoin d‘être fixés sur leur sort “maintenant et pas dans deux ans ou dans 12 mois. Ils ne peuvent pas mettre leur vie entre parenthèses”.

“Voici ce que je veux dire au gouvernement : vous ne pouvez pas mener des négociations sur l’avenir des gens. Il est trop précieux pour être utilisé comme monnaie d‘échange”, a ainsi déclaré Dianne Hayter, baronne de Kentish Town.

Theresa May refuse de garantir les droits des citoyens européens vivant au Royaume-Uni tant qu’elle n’aura pas obtenu la réciprocité pour les Britanniques vivant en Europe.

Malgré cet acte de rébellion les Lords – qui ne sont pas élus mais nommés à vie par la reine – ont promis in fine de ne pas s’opposer à la volonté du peuple.

Les Britanniques ont voté à 52% en juin dernier pour sortir de l’Union européenne.

La Première ministre compte toujours déclencher la procédure du Brexit avant la fin mars.

Avec AFP.