DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

France : la campagne présidentielle polluée par les affaires

A moins de deux mois de l'élection, il est davantage question des affaires que de programmes politiques.

Vous lisez:

France : la campagne présidentielle polluée par les affaires

Taille du texte Aa Aa

A moins de deux mois de la présidentielle française, il est davantage question des affaires que de programmes politiques. Au coeur de la tempête médiatique, François Fillon, toujours incapable de se sortir du “Penelope Gate.”

Fillon de plus en plus seul

Le candidat de la droite est de plus en plus isolé dans son propre camp, où certains réclament avec insistance un plan B pour le parti Les Républicains (LR).

Les électeurs ne cachent pas leur amertume et se sentent un peu perdus : “Je ne sais plus pour qui voter. J’habite à l‘étranger, je suis Français, je suis très, très gêné de cette situation, parce qu’on est la risée du monde entier, avec une gauche qui ne sait pas où elle se situe, une droite qui est toujours dans les affaires”, souligne Guy.

Annoncé comme le favori de la présidentielle après sa victoire lors des primaires, François Fillon s’enfonce depuis dans les sondages, victime des soupçons d’emplois fictifs visant son épouse, Pénélope, et deux de ses enfants, rémunérés comme assistants parlementaires. Les sommes perçues interpellent.

Convoqué par les juges afin d‘être mis en examen, Fillon se dit victime d’un assassinat politique, mais reste candidat : Je ne céderai pas, je ne me rendrai pas. Je ne me retirerai pas. J’irai jusqu’au bout parce qu’au-delà de ma personne, c’est la démocratie qui est défiée”, déclarait-il encore ce mercredi devant la presse.

Marine Le Pen rattrapée aussi par les scandales

Marine Le Pen n’a pas manqué de dénoncer le comportement de son adversaire, mais elle aussi a été rattrapée par les affaires. La justice française lui reproche d’avoir publié sur Twitter des images d’exactions de Daesh. Et ce jeudi, le Parlement européen a levé son immunité afin qu’elle puisse être auditionnée par le juge d’instruction.

Marine le Pen doit également faire face à des soupçons d’emplois fictifs au Parlement européen, qui visent son garde du corps et sa cheffe de cabinet, qui a été mise en examen . La candidate du Front National refuse de rembourser près de 300.000 euros.

Macron bien placé pour remporter la présidentielle

Ces affaires profitent pour l’instant à Emmanuel Macron, le candidat ni droite ni gauche du Mouvement “En Marche”, qui vient de dévoiler son programme. Selon un récent sondage, il ne serait plus qu‘à un point de Marine Le Pen au premier tour de la présidentielle, mais remporterait largement le second tour.