DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Ouverture d'une enquête après les propos sexistes d'un eurodéputé


monde

Ouverture d'une enquête après les propos sexistes d'un eurodéputé

Antonio Tajani, le président du Parlement européen a demandé jeudi l’ouverture d’une enquête pour “remarques sexistes” contre l’eurodéputé polonais d’extrême droite Janusz Korwin-Mikke.

Ce dernier est à l’origine d’une nouvelle polémique.

Mercredi, en marge d’un débat en session plénière à Bruxelles, le député (Non Inscrit) a déclaré qu’il était normal que les femmes gagnent moins que les hommes car, diti-il, “elles sont plus faibles (…), plus petites (…) et moins intelligentes”.

Le député a notamment justifé ses propos au prétexte qu’aucune femme ne figurait parmi les 100 meilleurs joueurs d‘échec au monde.
Ce qui est par ailleurs inexact au regard du tableau officiel de la fédération internationale d‘échec.

Les propos du député lui ont valu aussitôt une volée de bois vert de la part d’une eurodéputée socialiste espagnole.

Bien connu en Pologne où il se présente à chaque élection présidentielle, Janusz Korwin-Mikke, 74 ans, n’en est pas à son premier dérapage raciste.

En juillet dernier, il a déjà été sanctionné par le Parlement pour avoir comparé les migrants à des excréments. Pour ces propos, il avait été privé d’indemnités durant dix jours (à hauteur de 3000 euros) et ses activités avaient été suspendues durant cinq jours.

En octobre 2015, l‘élu avait également fait un salut hitlérien dans l’hémicycle.

Avec Agences