DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irlande du Nord : la courte avance des unionistes après un scrutin régional


Royaume-Uni

Irlande du Nord : la courte avance des unionistes après un scrutin régional

Les résultats des élections régionales de jeudi en Irlande du Nord sont tombés : ils ont donné une courte avance aux unionistes du parti DUP (favorables à l’union avec la Grande-Bretagne).
Ils remportent 28 des 90 sièges de l’assemblée régionale contre 27 pour le Sinn Féin (pour la réunification avec l’Irlande). Mais les deux blocs sont tellement divisés que la formation d’un nouveau gouvernement s’annonce très compliquée, voire impossible à ce stade.

Ce scrutin anticipé a été organisé dix mois seulement après les dernières élections suite à la démission du vice-Premier ministre du Sinn Féin, Martin McGuinness, début janvier. Ce dernier avait dénoncé des malversations financières dans la gestion de subventions par les unionistes du DUP. Cette démission a laissé éclater une crise profonde entre les deux partis qui se partagent le pouvoir en vertu des Accords de paix de 1998.

Or Michelle O’Neil la nouvelle présidente du Sinn Féin a déjà fait savoir qu’elle ne souhaitait pas gouverner avec sa rivale unioniste.

Après ces élections, la crise reste d’autant plus marquée que les unionistes ont (re)fait campagne pour le Brexit tandis que les nationlistes ont milité contre.

Si les deux principaux partis ne parviennent pas à former un gouvernement, c’est le ministre britannique pour l’Irlande du Nord qui devra alors prendre les commandes. Cela n‘était plus arrivé depuis dix ans.

Avec Agences