DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Sud : corruption au plus haut de l'Etat


Corée du Sud

Corée du Sud : corruption au plus haut de l'Etat

Le scandale de corruption remonte au plus haut de l‘État en Corée du Sud. La présidente Park Geun-hye est soupçonnée par le parquet d’avoir agi pour toucher ces pots de vins de Samsung le géant de l‘électronique.

Une équipe indépendante de procureurs a été mise en place par le ministère public. Dans ses conclusions rendues aujourd’hui cette équipe dirigée par Park Young-soo constate les pratiques de corruption en Corée : “L’intérêt de ce procureur spécial porte sur le scandale lié au trafic d’influence en utilisant l’autorité gouvernementale pour des intérêts personnels et sur la collusion entre gouvernement et milieu d’affaires ce qui est un cycle chronique de la corruption dans notre société.”

Au centre de ce trafic d’influences, celle que l’on appelle la “Raspoutine” : Choi Soon-sil, amie de longue date de la présidente. Elle est accusée de s‘être servie de son influence pour soutirer près de 70 millions de dollars à diverses entreprises et se mêler des affaires de l’Etat.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

France

Automobile : PSA rachète Opel à General Motors