DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Geert Wilders manifeste devant l'ambassade de Turquie


Pays-bas

Geert Wilders manifeste devant l'ambassade de Turquie

À l’approche des élections législatives aux Pays-Bas, Geert Wilders veut marquer les esprits en surfant sur sa rhétorique nationaliste. Sa cible ce mercredi : le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Çavuşoğlu, attendu samedi à Rotterdam pour un meeting visant à défendre le référendum constitutionnel destiné à étendre les pouvoirs du président turc Erdogan. Ankara souhaite que les expatriés aux Pays-Bas, y compris les bi-nationaux, puissent participer au vote.

Geert Wilders s’est rendu devant l’ambassade de Turquie à La Haye pour faire part de sa colère :

“Ici, c’est les Pays-Bas, donc restez à l‘écart. J’espère que le gouvernement néerlandais sera un peu plus ferme et qu’il dira aux responsables polititiques turcs qu’ils ne sont pas les bienvenus pour faire du lobbying ici. Nous ne sommes pas un pays, où les étrangers veulent donner davantage de pouvoir à des gens comme monsieur Erdogan”, a expliqué le leader du Parti pour la liberté (PVV).

Le VVD de Mark Rutte en tête dans les sondages

Longtemps en tête dans les sondages, la formation d’extrême-droite de Geert Wilders est aujourd’hui devancée par le VVD du Premier ministre sortant, le libéral Mark Rutte.

En cas de victoire, il pourrait former une coalition avec les chrétiens-démocrates du CDA, en troisième position dans les intentions de vote, ou avec les sociaux-libéraux du D66.

Pas moins de 28 partis sont en lice pour ces élections législatives qui auront lieu mercredi 15 mars.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Israël

Israël : les muezzins bientôt contraints au silence ?