DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Conflit syrien : conséquences désastreuses pour les enfants


Syrie

Conflit syrien : conséquences désastreuses pour les enfants

Six ans de conflit et peut-être une génération sacrifiée, marquée à jamais par les stigmates de la guerre. C’est le constat accablant que dresse l’ONG Save the Children dans un rapport consacré aux conséquences de la guerre sur les enfants syrien.

Cette étude menée entre décembre 2016 et février 2017 a consisté à interroger 458 enfants, adolescents et adultes vivant dans sept des 14 gouvernorats qui constituent la Syrie.

Sans surprise, il en ressort que les enfants sont particulièrement traumatisés par six longues années de conflit. Près de six millions vivent actuellement dans des zones de guerre. Et Save the Children fait un inventaire non exhaustif des troubles que beaucoup d’entre eux ont développé. Insomnies, cauchemars récurrents, énurésies nocturnes, problèmes d‘élocution, mutisme, dépressions, automutilations, abus de drogue ou d’alcool, suicides… La liste des cas avérés est longue, et les experts redoutent des conséquences à long terme sur la santé mentale et physique de ces futurs adultes.

Le rapport intituté Blessures invisibles souligne qu‘à tous ces troubles s’ajoute le fait qu’il n’y ait quasiment plus de structures éducatives fonctionnant normalement en Syrie. Dès lors, les enfants ne s’imaginent plus un avenir.

Dans un appel pressant, Save the Children demande aux belligérants de permettre à l’aide humanitaire d’accéder à toutes les régions et de renoncer aux armes explosives dans les zones densément peuplées. Elle demande aussi aux donateurs internationaux de soutenir les initiatives qui oeuvrent pour la santé psychique des enfants. Mais elle le reconnaît, seule la fin de la guerre pourra mettre un terme à leurs souffrances…