DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les 5 (autres) plus grandes remontées de l'histoire du sport


Monde

Les 5 (autres) plus grandes remontées de l'histoire du sport

La “remuntada” réussie par Barcelone pour éliminer le PSG est inédite en coupe d’Europe de football. Jamais un club battu 4-0 lors du match aller n’est parvenu à se qualifier après le match retour.

L’occasion pour nous de revenir sur les plus grands come-back de l’histoire des sports.

1 – Le miracle d’Istanbul

Tous les fans de football se souviennent de cette finale de Ligue des Champions 2005, entre Liverpool et l’AC Milan.

A la pause, les Anglais sont menés 3-0. Ils marquent à trois reprises en six minutes et arrachent les prolongations devant les 40 000 fans des Reds ayant fait le déplacement en Turquie.

Le gardien polonais de Liverpool Jerzy Dudek sauve son équipe face à Andriy Shevchenko lors des derniers instants des prolongations, puis à deux reprises lors des tirs aux buts, face au même Shevchenko et Andrei Pirlo.

Liverpool est sacré champion : 3-3 (2-3 après t.a.b.)

2 – L’orgueil du coq

C’est probablement la remontée la plus inattendue de l’histoire du rugby. Le 31 octobre 1999, la France est menée 24-10 après 44 minutes de jeu par la Nouvelle Zélande, en demi-finale de la Coupe du monde.

Nombreux sont les Français qui ont fait le déplacement dans le mythique stade Twickenham de Londres, mais peu sont ceux qui imaginaient que le XV de France parviendrait à l’emporter.

Vaillants en conquête, précis au pied et un brin chanceux – notamment sur le premier essai de Christophe Dominici – les Français imposent un rythme effréné. Les All Blacks explosent en plein vol.

La France s’impose 43-24 et file en finale.

3 – Saute de vent sous le Golden Gate

La Team Oracle USA perdait 8-1 en finale de la Coupe de l’America 2013 face à la Team New Zealand. Mais le vent de la baie de San Francisco a tourné de manière inespérée. L‘équipe américaine du milliardaire Larry Ellison a joué toutes les régates suivantes comme des finales pour égaliser à 8-8.

C‘était la première fois en 34 éditions que le vainqueur de la Coupe de l’America n’a été connu qu’après la 19e régate.

La Team Oracle USA remporte la finale 8-9 et garde son titre.

4 – Les 13 roquettes

Lors de la saison NBA 2004-2005, les Houston Rockets sont malmenés par les San Antonio Spurs, qui mènent la partie 68-80 à… 33 secondes de la fin.

C’est le moment choisi par l’ancienne star du Magic d’Orlando Tracy Mc Grady pour entrer pleinement dans l’histoire du basket-ball. Il marque quatre tirs à trois points et un lancer franc.

13 points en 33 secondes : le compte est bon. Les Rockets s’imposent 81-80 face aux futurs champions.

5 – Le miracle de Medinah

Le vieux continent commence très mal la Ryder Cup de golf 2012. Après l‘épreuve de doubles – le point fort de l’Europe – les américains mènent de quatre points (10-6) sur le golf du Medinah à Chicago.

Les joueurs européens de José María Olazábal signent le tour de simples le plus réussi de l’histoire (8½) devant un public médusé.

Sur le dernier trou, l’Allemand Martin Kaymer permet à l’Europe de garder son titre (14½ à 13½).

Plus d’infos: