DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Sud : 2 morts lors de manifestations à Séoul


Corée du Sud

Corée du Sud : 2 morts lors de manifestations à Séoul

Deux personnes sont mortes ce vendredi à Séoul en Corée du Sud, dans des affrontements entre les partisans de la présidente et la police. Les heurts se sont produits alors que la destitution de la chef de l’Etat Park Geun-Hye venait d‘être confirmée par la Cour constitutionnelle.

Des centaines de partisans de la présidente étaient réunis aux abords de la plus haute instance judiciaire dans l’attente de la décision. L’une des deux personnes décédées avait été sévèrement blessée à la tête et transportée à l’hôpital. Les circonstances de la mort de l’autre manifestant ne sont pas encore éclaircies.

“Afin d‘éviter que les conflits internes ne s’intensifient, nous devons préserver l’ordre social et la stabilité du gouvernement, a réagi le Premier ministre Hwang Kyo-ahn, qui assure l’intérim à la présidence. Ainsi, l’anxiété nationale et les préoccupations de la communauté internationale trouveront une solution.”

La présidente Park Geun-Hye a été poussée vers la sortie par un gigantesque scandale de corruption et de trafic d’influence impliquant sa très proche confidente.

Park Geun-Hye a fait savoir qu’elle n’avait pas l’intention de quitter pour l’heure la Maison Bleue, siège de la présidence. Elle perd de facto son immunité, ce qui l’expose à d‘éventuelles poursuites judiciaires.

Une élection présidentielle anticipée doit être organisée d’ici deux mois, probablement le 5 mai prochain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Corée du Sud

Corée du Sud : la destitution de la présidente confirmée par la Cour constitutionnelle