DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Sud : la destitution de la présidente confirmée par la Cour constitutionnelle


Corée du Sud

Corée du Sud : la destitution de la présidente confirmée par la Cour constitutionnelle

Après plus de quatre mois de crise politique, la Cour constitutionnelle sud-coréenne a confirmé vendredi matin – à l’unanimité – la destitution de la présidente Park Geun-Hye.

Avant la lecture du verdict, de violents affrontements entre partisans, détracteurs de Park et forces de l’ordre ont fait deux morts à Séoul.

Impliquée dans un vaste scandale de corruption mettant en cause sa fidèle conseillère, Park Geun-Hye était sous le coup d’une procédure de destitution votée par le parlement coréen. C’est cette procédure qui a été validée par la plus haute juridiction du pays.

La Cour a estimé que les agissements de la présidente “ont porté gravement atteinte à l’esprit (…) de la démocratie et de l’Etat de droit”.

En perdant son immunité présidentielle, Park Geun-Hye encourt d‘éventuelles poursuites judiciaires.

Le limogeage de la présidente implique désormais l’organisation un nouvelle élection présidentielle dans les soixante jours.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Mexique

Etats-Unis : un nouveau motif d'indignation pour Mexico