DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Espagne : Madrid commémore les 193 morts et 1 500 blessés des attentats du 11 mars 2004


Espagne

Espagne : Madrid commémore les 193 morts et 1 500 blessés des attentats du 11 mars 2004

Le 11 mars 2004, à Madrid, 191 personnes étaient tuées et près de 1 500 autres, blessées, à la suite de l’explosion d’une dizaine de bombes dans des trains de banlieue. Deux personnes allaient décéder plus tard. Samedi, treize ans, jour pour jour, après la pire attaque terroriste qu’ait connue le pays depuis la Seconde Guerre mondiale, la capitale espagnole a commémoré ces attentats, revendiqués par Al Qaïda, par plusieurs cérémonies : sur la Puerta del Sol ; à la gare d’Atocha ; au parc du Retiro. Les cloches des églises ont sonné, en mémoire des victimes.

Trois semaines après les attentats, le 3 avril 2004, le cerveau présumé des opérations, un Tunisien, Serhane ben Abdelmajid Fakhet, et six complices se faisaient exploser au moment où des policiers allaient donner l’assaut à l’appartement dans lequel ils s‘étaient réfugiés. Un policier avait aussi été tué. Dix-huit personnes, dont de nombreux Marocains, ont été condamnés pour leur participation à ces attentats.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Syrie

Bachar al-Assad : "Les Américains en Syrie sont des envahisseurs"