DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Judo : Ismayilov gagne à domicile, Alvear étoffe son palmarès


Sport

Judo : Ismayilov gagne à domicile, Alvear étoffe son palmarès

L’hymne de l’Azerbaïdjan retentit à Bakou ce samedi en l’honneur de Rufat Ismayilov.

Le jeune judoka de 20 ans remporte le Grand Chelem organisé chez lui en ne laissant aucune chance à ses adversaires dans la catégorie des 81 kilos.

Il bat l’Ouzbek Sunatulla Azimov pour son entrée en lice avant d‘écarter le Moldave Dorin Gotonoaga et le Bulgare Ivaylo Ivanov, tête de série numéro 1 du tournoi.

En demi-finale, il surclasse le Japonais Kenya Kohara avec un te-waza pour ippon après seulement 32 secondes.

Pour son dernier combat, il est opposé à l’Iranien Saeid Mollaei, troisième des derniers championnats d’Asie, qu’il domine grâce à un drop seoi-nage récompensé par un waza-ari.

Rufat Ismayilov : “J’ai puisé de l‘énergie dans le soutien du public. Avoir tous ces gens qui m’encourageaient, cela m’a donné beaucoup de fierté et beaucoup de motivation. Cela m’a aidé à gagner la médaille.”

Pas de surprise chez les femmes, dans la catégorie des moins de 70 kilos, avec la victoire de Yuri Alvear.

La Colombienne, vice-championne olympique à Rio l‘été dernier, remporte tous ses combats par ippon.

Sa première victime se nomme Aida Bakhishova qui, bien qu‘à domicile, ne peut absolument rien faire.

En demi-finale, c’est encore sur une immobilisation qu’elle vient à bout d’Aleksandra Samardzic.

Scénario différent en finale, où elle ne passe que 23 secondes sur le tatami pour infliger un ko-soto-gake à la Vénézuélienne Elvismar Rodriguez.

Yuri Alvear, qui fêtera ses 31 ans à la fin du mois, enrichit donc son palmarès à Bakou avant de partir en stage à Tokyo la semaine prochaine.

Yuri Alvear : “Je suis très heureuse, j’ai déjà gagné beaucoup de titres, j’ai été trois fois championne du monde, j’ai décroché deux médailles aux Jeux olympiques, mais je n’avais jamais remporté l’or dans un tournoi du Grand chelem”.

Chez les moins de 63 kilos, la Britannique Alice Schlesinger remporte le tournoi de Bakou pour la deuxième année d’affilée.

Pour sa première compétition depuis les Jeux de Rio, la 12e du classement mondial bat en finale la jeune Slovène de 20 ans, Andreja Leski, en finissant le travail au sol.

Busra Kapitoglu et Khanim Huseynova se partagent la troisième place.

Dans la catégorie des 73 kilos, le héros local, et vice-champion olympique en titre, Rustam Orujov doit se contenter de la médaille de bronze.

La victoire – sa première dans un tournoi de cette importance – revient au Mongol Odbayar Ganbaatar.

Le numéro 9 mondial bat en finale le Japonais Riki Nakaya, qui fut deux fois champion du monde et vice-champion olympique à Londres en 2012.

Les sauteurs autrichiens ne volent pas leur victoire

Sport

Les sauteurs autrichiens ne volent pas leur victoire