DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le sommet européen se termine sur une fracture profonde avec la Pologne


monde

Le sommet européen se termine sur une fracture profonde avec la Pologne

Lâchée par tous à Bruxelles mais chaleureusement accueillie à Varsovie. A son retour du sommet européen, la Première ministre Beata Szydlo a été félicitée vendredi soir par le président polonais pour sa ténacité.

La Première ministre a pourtant essuyé jeudi un véritable camouflet diplomatique.
La Pologne s’opposait à la réélection de Donald Tusk à la présidence du Conseil européen.
Mais seule contre tous, Varsovie a perdu la partie.

Signe de son agacement, la Première ministre a refusé de signer les conclusions du sommet européen, en guise de représailles.

La Pologne s’est aussi élevée contre l’idée de lancer une Europe à plusieurs vitesses après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.
Une idée qui divise le Vieux Continent et qui ne ne satisfait pas le président de la Commission européenne.

_“Le Brexit, ce n’est ni la fin de l’Union européenne, ni la fin de tous nos développements, ni celle de nos ambitions continentales, a expliqué Jean-Claude Juncker.
J’ai eu l’impression en parlant avec mes collègues et en écoutant le débat que nous avons eu qu’au contraire, le Brexit encourage les autres pays à aller de l’avant, malheureusement sans les Britanniques._

Sauf nouveau contretemps, Londres devrait officiellement enclencher dès la semaine prochaine sa demande de sortie de l’Union européenne.

Les 27 se retrouveront quant à eux le 25 mars pour célébrer le 60ème anniversaire du traité de Rome.

Avec Agences