DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Judo : déferlante orange à Bakou


Sport

Judo : déferlante orange à Bakou

Les judokas néerlandais font très fort lors de la troisième et dernière journée du tournoi de Bakou en s’offrant trois des cinq titres mis en jeu. Illustration de cette domination : la catégorie des moins de 78 kilos avec la victoire en finale de Guusje Steenhuis aux dépens de sa compatriote Marhinde Verkerk.

Pour sa première compétition depuis les Jeux de Rio, l’ex-championne du monde subit un osoto-makikomi pour waza-ari avant d‘être immobilisée au sol. Guusje Steenhuis avait connu davantage de difficultés en demi-finale puisqu’elle avait eu besoin du golden score pour se défaire de la Japonaise Shiori Yushimura.

Guusje Steenhuis : “Je prévois cette année de ne participer qu’aux tournois du Grand Chelem, ainsi qu’aux championnats d’Europe et aux championnats du monde où j’espère atteindre mon pic de forme. Le tout, c’est de ne pas trop en faire pour ne pas être exténuée, car bien sûr, je veux être à mon meilleur niveau pour les Mondiaux.”

Guram Tushishvili monte sur la plus haute marche du podium chez les lourds. Le Géorgien réussit un parcours sans faute avec dès le deuxième tour un succès face au Brésilien Rafael Silva, tête de série numéro 1 du tournoi et deux fois médaillé olympique.

A 22 ans et alors qu’il n’affiche que 107 kilos sur la balance, Guram Tushishvili remporte ses quatre combats du jour par ippon. En demi-finale par exemple, il ne lui faut que 66 secondes pour venir à bout d’Ushangi Kokauri sur un drop seoi-nage. Son dernier adversaire, le Hongrois Barna Bor, est lui victime d’un osoto-gari.

Guram Tushishvili : “C’est ma première victoire dans un tournoi aussi relevé, dans un Grand Chelem. Evidemment, je suis très content et dans le futur, je vais essayer d’obtenir davantage de médailles dans les grands tournois organisés par la Fédération internationale.”

Chez les moins de 100 kilos, rien ne se passe, ou presque, pendant les quatre minutes du temps règlementaire et il faut recourir au golden score pour départager les deux finalistes : le Néerlandais Michael Korrel et l’Azéri Elmar Gasimov. Le chouchou du public et vice-champion olympique en titre doit s’incliner sur pénalité pour passivité.

Journée faste, on le disait, pour les Pays-Bas avec également la victoire de Tessie Savelkouls chez les plus de 78 kilos. Septième à Rio l‘été dernier, elle s’impose ce dimanche en battant en finale la Turque Kayra Sayit, championne d’Europe en titre. La native de Fort-de-France, qui défendait les couleurs bleu-blanc-rouge avant son mariage, subit un drop-seoi-nage et doit ensuite se soumettre.

La prochaine levée du Grand Chelem est programmée à Iekaterinbourg, en Russie, du 19 au 21 mai.