DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les biélorusses bravent la ligne dure du Président


Bélarus

Les biélorusses bravent la ligne dure du Président

Les manifestants ont maintenu ce week-end leur pression sur le président biélorusse Alexander Lukashenko. Ils ont protesté massivement dans plusieurs villes du pays, dont la capitale Minsk contre une prétendue «taxe sociale parasite» qui toucheraient ceux qui travaillent moins de 6 mois par an.

Une manifestante explique la situation : «Il est facile pour lui de dire: « Allez chercher un emploi… Oui, vous pouvez chercher un emploi mais c’est long et dur. Et comment allez-vous vivre pendant ce temps ? Je ne sais pas. Vous devez payer un appartement, vous nourrir et utiliser les transports en commun pour chercher un emploi.”

Certains vont plus loin, demandant la démission de Lukashenko: “Je suis sûr que si tout le monde sort, nous allons changer le gouvernement et tout ira bien, si nous continuons à avoir peur, nos enfants auront peur aussi.”

La taxe «parasite» cible les personnes travaillant moins de 183 jours par an.

Les autorités du président Loukachenko, qui ont fait preuve de fermeté depuis 1994, n’ont pas utilisé la force contre les manifestants, mais plus tard une dizaine de militants ont été arrêtés.