DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelle diatribe d'Erdogan contre les Pays-Bas


Turquie

Nouvelle diatribe d'Erdogan contre les Pays-Bas

Le président turc s’en prend à nouveau aux Pays-Bas pour avoir interdit à deux ministres turcs de venir participer en Hollande à un meeting pro-Erdogan.

Cette fois-ci, le président Erdogan évoque la responsabilité des Pays-Bas dans le massacre de Srebrenica, un massacre que les casques bleus néerlandais n’avaient pas réussi à empêcher.

Recep Tayyip Erdogan : “Chers amis, nous connaisssons les Pays-Bas et les Néerlandais par le massacre de Srebrenica. Nous savons à quel point leur caractère et leur nature ont été entamés par les 8 000 Bosniens qui ont été massacrés.”

Le président turc a également promis de “nouvelles mesures” pour sanctionner ce qu’il qualifie de “terrorisme d‘État” de la part des Pays-Bas.

Une partie de la presse et des électeurs soutient les diatribes du président.

“Les sanctions ne sont jamais suffisantes” explique un stambouliote. “Cela a été fait contre le peuple turc, nous devons clairement montrer ce que nous ressentons.”

“Ils devraient prendre en compte les relations diplomatiques entre nos deux pays” pense un autre. “Deux pays qui doivent se comprendre. Ce sont les citoyens turcs qui vivent aux Pays-Bas qui paient le prix de tout cela.”

Des mesures de sécurité ont été mises en place autour du consulat des Pays-Bas à Istanbul.

Les déclarations de Recep Tayyip Erdogan interviennent alors le président turc prépare le referendum du 16 avril où les électeurs décideront s’ils souhaitent ou non lui accorder des pouvoirs plus étendus.

Selon Recep Tayyip Erdogan, “le référendum du 16 avril sera la meilleure réponse aux ennemis de la Turquie”

Autour de Mossoul des prisons "inhumaines" pour les suspects de jihadisme

Irak

Autour de Mossoul des prisons "inhumaines" pour les suspects de jihadisme