DERNIERE MINUTE

Ilka Stuhec n’avait jamais gagné en Coupe du monde ou un grand championnat avant l’entame de la saison.

Elle a désormais un titre mondial à son palmarès, sept victoires sur le circuit et deux globes de cristal sur ses étagères.

La Slovène fait coup double à Aspen en ouverture des Finales en remportant la descente avec son dossard numéro un et en s’assurant de terminer l’hiver à la première place du classement de la discipline.

Sa razzia n’est peut-être pas terminée : après le globe du combiné, elle peut s’offrir ce jeudi celui du super-G.

Et elle reste, théoriquement, en lice pour le classement général avec ses 278 points de retard sur Mikaela Shiffrin alors qu’il en reste 300 à distribuer.

Certains parlent déjà d’un passage de témoin avec Lindsey Vonn qui fut couronnée reine de la descente huit fois en neuf ans.

Devant son public, l’Américaine, blessée en début de saison, s’incline pour 66 centièmes de seconde et se voit privée d’une 78e victoire en Coupe du monde alors qu’elle vise le record des 86 succès d’Ingemar Stenmark.

Si Lindsey Vonn chute sans gravité dans l’aire d’arrivée, Sofia Goggia prend tous les risques sur la piste.

Peut-être même un peu trop de risques, d’où quelques fautes de trajectoire pour celle qui avait, mathématiquement, un infime espoir de chiper le globe à Ilka Stuhec.

Battue pour un peu plus d’une seconde, elle grimpe tout de même sur son douzième podium de l’hiver, un record pour une skieuse italienne.