DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Législatives cruciales aux Pays-Bas, Wilders en embuscade


Pays-bas

Législatives cruciales aux Pays-Bas, Wilders en embuscade

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Les bureaux de vote ont ouvert ce matin pour recueillir les bulletins des Néerlandais qui renouvellent leur parlement. Parmi eux, Geert Wilders, le leader xénophobe et anti-islam du Parti pour la Liberté, a perdu sa place de favori et son parti n’est plus crédité que de 19 à 22 sièges.

“Nous avons, je crois, un fort soutien des Néerlandais moyens, a t-il déclaré, et ils n’ont rien à voir avec la peur et la bigoterie. Si nous étions comme ça, nous aurions 0,2% des voix, mais nous avons beaucoup plus que cela, et les gens qui veulent redresser notre pays et retrouver notre souveraineté nationale votent aujourd’hui, je l’espère, en grand nombre”.

Le parti du Premier ministre Mark Rutte est crédité de 24 à 28 sièges sur les 150 que compte la chambre basse du parlement néerlandais, loin pourtant de ses 40 sièges dans le parlement sortant.

Il a beaucoup dénoncé le populisme de Geert Wilders durant la campagne :
“Le populisme, c’est aggraver les problèmes au lieu de les résoudre. Le mauvais populisme, c’est ne pas s’attaquer aux vrais problèmes des gens, juste les rendre plus importants, mais sans les résoudre”.

Quelque soit le résultat, le système électoral des Pays-Bas, à la proportionnelle quasi intégrale, entraînera la formation d’une coalition de gouvernement, probablement à quatre ou cinq partis. Et cela devrait prendre plusieurs mois.

ALL VIEWS

Touchez pour voir

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Turquie

Des partisans d'Erdogan piratent des comptes Twitter