DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brésil : la classe ouvrière contre l'austérité et la réforme des retraites


Brésil

Brésil : la classe ouvrière contre l'austérité et la réforme des retraites

Les Brésiliens sont mobilisés contre la réforme des retraites : des manifestations ont eu lieu dans pratiquement toutes les capitales des états du pays hier contre la modification du système de pensions voulu par le président Michel Temer.

Des heurts ont eu lieu à Rio, sur ces images, et à Brasilia le ministère de l’Economie a été brièvement occupé par plusieurs centaines de militants de gauche, notamment du Mouvement des Sans Terre (MST).

L’ancien Président Lula a participé à la mobilisation. Pour lui, Michel Temer est l’auteur d’un coup d’Etat contre la gauche, contre la classe ouvrière et contre des années de progrès social et de sécurité sociale.

La réforme des retraites voulue par celui qui a remplacé Dilma Rousseff à la tête de la première économie d’Amérique latine fait partie d’un train de mesures d’austérité destiné à sortir le pays de la crise – la plus grave qu’il ait connue. La chômage est à 12,6%, et le PIB a reculé pour la seconde année consécutive, une baisse de 3,6% en 2016, après 3,8% en 2015.

Après avoir fait approuver par le Congrès le gel des finances publiques sur vingt ans, l’autre réforme phare prévoit d‘élever l‘âge minimum de départ à la retraite à 65 ans, un changement radical dans un pays où les travailleurs peuvent s’arrêter à 54 ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Maroc

Maroc : le roi met fin au mandat du Premier ministre Abdelilah Benkirane