DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Indignation après la mort d'un jeune chien abattu sur un aéroport néo-zélandais


Nouvelle-Zélande

Indignation après la mort d'un jeune chien abattu sur un aéroport néo-zélandais

La mort de ce jeune chien est en train de devenir une grande cause des défenseurs des animaux. En stage de sécurité à l’aéroport d’Auckland en Nouvelle Zélande, il a été abattu après avoir échappé à son maître et s‘être enfui sur le tarmac.

Les services de sûreté de l’aviation ont lancé une enquête sur la mort de Grizz, dix mois.

Pour les responsables de l’aéroport, il a clairement et soudainement posé un problème de sécurité :
“Tout animal ou objet, déclare Peter Clark, expert aviation, qui circule sur le périmètre des pistes et peut se retrouver sur la piste principale présente un problème de sécurité et un vrai danger. Un petit appareil qui percuterait un tel objet, cela pourrait être catastrophique à l’atterrissage et au décollage”.

Les associations pensent que des moyens non létaux auraient pu être utilisés pour neutraliser le chien.

Hans Kriek, directeur exécutif de SAFE :
“Nous ne pensons pas qu’il s’agissait d’un dernier recours car aucun fusil tranquillisant n’a été mentionné. Je pense que c‘était clairement possible. Ils l’ont chassé pendant plusieurs heures”.

Le personnel de l’aéroport a expliqué avoir passé trois heures à essayer d’attraper le chien, en utilisant de la nourriture et des jouets, mais en vain.

Selon les médias locaux, l’incident a entraîné le retard de seize vols.

Italie : l'Etna toujours en éruption ; plus de peur que de mal pour les blessés de jeudi

Italie

Italie : l'Etna toujours en éruption ; plus de peur que de mal pour les blessés de jeudi