DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Japon : première condamnation six ans après la catastrophe de Fukushima


Japon

Japon : première condamnation six ans après la catastrophe de Fukushima

Tout juste six ans après la catastrophe de Fukushima, la justice japonaise vient de reconnaître la responsabilité de l’Etat dans cet accident nucléaire sans précédent.

Vendredi, pour la première fois, un tribunal de Maebashi, au nord de Tokyo, a jugé l’Etat coupable de négligences après la plainte d’un goupe de citoyens japonais.

A l‘époque, le gouvernement de l’ancien premier ministre Naoto Kan était apparu totalement dépassé par les événements comme le montre ce documentaire diffusé sur France 2. Pis : le Premier ministre y affirme qu’il a dû se battre avec Tepco (la compagnie d‘électricité) pour être informé de la situation.

Une commission d’enquête japonaise a d’ailleurs conclu que la catastrophe était surtout d’origine humaine.

Dans le jugement rendu vendredi Tepco a également été reconnue coupable. Trois anciens dirigeants de la compagnie vont également devoir s’expliquer dans le cadre d’un autre procès.

Environ 450 000 personnes ont dû quitter leur habitation après la catastrophe, beaucoup ne reviendront jamais chez eux.

Vendredi, 62 plaignants ont obtenu gain de cause. Ils devront se partager 316 000 euros d’indemnité. Il réclamaient plus de 12 millions d’euros de dédommagement.

Avec Agences

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Etats-Unis

Trump-Merkel : l'entente impossible ?