DERNIERE MINUTE

Pays-Bas : après les élections, la recherche d'une coalition parlementaire

Le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) du Premier ministre sortant, Mark Rutte, a remporté les élections législatives de mercredi aux Pays-Bas.

Vous lisez:

Pays-Bas : après les élections, la recherche d'une coalition parlementaire

Taille du texte Aa Aa

Le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) du Premier ministre sortant, Mark Rutte, a remporté les élections législatives de mercredi aux Pays-Bas. Sa victoire, avec 33 sièges sur les 150 que compte l’Assemblée nationale, a suscité nombre de commentaires élogieux, car les électeurs néerlandais, en se déplaçant massivement – 80,2% de participation, contre 75,3% il y a cinq ans -, ont contenu la montée de l’extrême-droite. Mais il perd huit députés par rapport au scrutin précédent, en 2012.

Et si le Parti pour la Liberté (PVV) du populiste Geert Wilders, en enlevant 20 sièges, réalise un score moins élevé que ce qu’annonçaient les sondages, il en gagne quand même cinq par rapport à 2012. Le Premier ministre “n’est pas encore débarrassé de moi, a ainsi commenté Wilders. Nous étions le troisième plus grand parti des Pays-Bas. Maintenant, nous sommes le second plus grand parti. La prochaine fois, nous serons n°1.” Le Premier ministre sortant n’entend néanmoins pas l’associer aux négociations sur la formation d’une coalition pour s’assurer d’une majorité parlementaire.

“Je suis content que le parti xénophobe n’ait pas gagné, dit un électeur. Le PVV est un parti contre. Contre les étrangers, contre l’Europe… Et c’est un parti jeune, optimiste, le parti vert, qui a gagné. Et ça, je trouve que c’est bien.” “Maintenant, poursuit une électrice, il va fallloir attendre de voir comment les choses évoluent. Car le parti dominant doit trouver des partenaires pour constituer une coalition. Et tout est ouvert.”

Le grand vainqueur du scrutin, le parti de la Gauche Verte (GroenLinks), avec ses 16 sièges, soit 12 de plus qu’en 2012, aura son mot à dire. De même que nombre de petits partis, dans un pays au paysage politique fragmenté : une douzaine de formations seront représentées au Parlement.