DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trump-Merkel : l'entente impossible ?


Etats-Unis

Trump-Merkel : l'entente impossible ?

C’est la première fois qu’Angela Merkel rencontre Donald Trump. Tout les oppose : le style, le caractère, le parcours, la vision politique.

Les Etats-Unis, un partenaire commercial clé pour Berlin

Ces derniers temps, la chancelière allemande n’a pas caché son agacement face aux propos du nouveau président américain sur l’Allemagne ou l’Europe. Mais elle se rend à Washington dans un esprit de coopération :

“Je suis profondément convaincue que le partenariat transatlantique, basé sur des valeurs communes, est dans notre intérêt, pas seulement pour nous Européens. C’est dans cet état d’esprit que je m’entretiendrai avec Donald Trump à Washington”, déclarait-elle le 9 mars dernier devant le Bundestag.

Berlin redoute le virage protectionniste amorcé par la nouvelle administration américaine, qui pourrait avoir des répercussions sur l‘économie allemande. Car avec 107 milliards d’euros d’exportations l’an passé, les Etats-Unis sont le troisième partenaire commercial de l’Allemagne. Dans le sens inverse, les Américains ont exporté environ deux fois moins de biens et services.

Or la réduction du déficit commercial, c’est justement l’un des objectifs de Trump qui veut donner la priorité à la production sur le sol américain. Il a ainsi menacé d’imposer une taxe de 35 % sur les importations de véhicules produits par des constructeurs allemands.

Les points de friction : migrants, Brexit, climat…

Par ailleurs, Trump s’est montré très critique envers la politique migratoire de la chancelière, qui a ouvert les portes de l’Allemagne à des centaines de milliers de demandeurs d’asile, parmi lesquels de nombreux réfugiés syriens :

“Cette immigration massive a été un désastre pour l’Allemagne et les Allemands. La criminalité a atteint un niveau que personne n’aurait imaginé. C’est une catastrophe.”

Donald Trump avait également froissé la chancelière, en estimant dans la presse que le “Brexit” pourrait être une bonne chose et que d’autres pays pourraient à terme quitter l’Union européenne.

Autre point de friction : la lutte contre le changement climatique, reléguée au second plan par le président américain.

 

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Nouvelle-Zélande

Indignation après la mort d'un jeune chien abattu sur un aéroport néo-zélandais