DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Démission d'une responsable de l'ONU suite aux demandes de retrait d'un rapport polémique concernant Israël


Israël

Démission d'une responsable de l'ONU suite aux demandes de retrait d'un rapport polémique concernant Israël

Un rapport polémique accusant Israël d’imposer un « régime d’apartheid » aux palestiniens est en train de créer une tempête politique. Le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères a qualifié ce rapport de propagande nazie, fortement antisémite. Les États-Unis ont également exprimé leur indignation.

Le rapport a été publié par la CESAO (la Commission économique et sociale pour l’Asie occidentale). Sa Secrétaire exécutive, Rima Khalaf, a depuis démissionné. Elle a déclaré: “On s’attendait à ce qu’Israël et ses alliés exercent une énorme pression sur le Secrétaire général des Nations Unies pour qu’il renonce au rapport, et le Secrétaire général de l’ONU m’a demandé de le retirer.”

Les auteurs affirment que le rapport est établi sur la base d’enquêtes sérieuses et de preuves tangibles. La CESAO est composé de 18 pays arabes, dont l’Etat de Palestine comme membre à part entière. Elle oeuvre à renforcer la coopération et à promouvoir le développement.

L’ambassadrice américaine à l’ONU, Nikki Haley, a salué la décision de M. Guterres, le secrétaire général des Nations Unies, de “prendre ses distances” du rapport.

Stephane Dujarric, le porte-parole de M. Guterres a démenti que la décision d’accepter la démission de Rima Khalaf soit le résulat de pression des Etats-Unis. «Il ne s’agit pas ici de pressions, car le secrétaire général a le pouvoir de gérer l’organisation d’une manière efficace et de réaliser ses objectifs».
Il a toutefois précisé que le rapport avait été retiré du site internet de la CESAO.

Avec agences

ALL VIEWS

Touchez pour voir