DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Trump-Merkel : divergences sur le fond ; différences sur la forme


Etats-Unis

Trump-Merkel : divergences sur le fond ; différences sur la forme

La météo aura été prémonitoire… La rencontre entre Donald Trump et Angela Merkel, programmée mardi et reportée à vendredi en raison d’une tempête de neige, s’est déroulée dans un climat glacial. Divergences sur le fond – commerce, immigration, Europe, climat. Différences aussi sur la forme.

Le président des Etats-Unis a ainsi, ostensiblement, refusé de serrer la main de la chancelière allemande, alors que les photographes puis Angela Merkel elle-même le lui avaient proposé voire réclamé. “Merkel et Trump ne sont pas devenus les meilleurs amis lors de cette rencontre”, a relevé avec malice, dans un tweet, la télévision publique allemande ZDF Le président américain a, plus généralement, été moqué sur Twitter.

Au cours de la conférence de presse commune, une journaliste de l’agence de presse allemande DPA, Kristina Dunz, a interrogé Donald Trump sur ses positions protectionnistes – le fameux America first. Elle lui a aussi demandé
pourquoi il “craignait à ce point le pluralisme dans la presse, en reprochant à certains journalistes de mentir. Et pourquoi (il) assénait des choses improuvables, comme le fait que son prédécesseur, Barack Obama, l’ait espionné.”

Non sans avoir auparavant, et ironiquement, salué une journaliste “gentille et sympa”, Domald Trump a répliqué être “un homme de commerce, et je suis pour un commerce juste, équitable, pour tout le monde partout dans le monde. Je ne suis absolument pas un isolationniste. Je ne sais pas quels journaux vous lisez, mais je suppose que ce sont des exemples de journaux qui publient de fausses informations.”

Le président Trump est ensuite parti en Floride passer le week-end dans sa résidence de Palm Beach, déjà rebaptisée la “Maison Blanche secondaire”.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Maroc

Maroc : le roi nomme un nouveau Premier ministre pour mettre fin à cinq mois de crise politique