DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La première ministre écossaise à Teresa May : "Nous défier reviendrait à détruire de manière définitive toute notion de respect"


Royaume-Uni

La première ministre écossaise à Teresa May : "Nous défier reviendrait à détruire de manière définitive toute notion de respect"

“Nous ne voulons pas sombrer avec le navire Brexit” déclarent les nationalistes écossais.

Nicola Sturgeon la chef indépendantiste du gouvernement écossais affirme qu’elle demandera la semaine prochaine au Parlement écossais de donner son aval à un second référendum sur l’indépendance et défie Theresa May de s’y opposer. “Nous défier sur ce sujet reviendrait à détruire de manière définitive toute notion de respect et d‘égalité entre partenaires au sein de la Grande-Bretagne”, déclare-t-elle avant d’ajouter : “que la Première ministre n’ait aucun doute, la volonté de notre parlement doit prévaloir et prévaudra.”

Pour convaincre les Ecossais de rester membres du Royaume-Uni, l’ancien Premier ministre britannique,
Gordon Brown, a appelé à “rapatrier des pouvoirs venus de l’Union européenne que, malheureusement, le gouvernement et le référendum ont décidé que nous allions quitter”. Il a précisé qu’il ne s’agissait pas de “rapatrier ces pouvoirs à Westminster ou à Whitehall, mais de les rapatrier en Ecosse, son parlement, au Pays de Galles, son assemblée, l’Irlande du Nord, son assemblée et les régions anglaises.”

Le référendum sur le Brexit en juin dernier a profondément ébranlé les liens des quatre nations du Royaume-Uni.
L’Angleterre, la plus peuplée et le Pays de Galles ont voté pour quitter l’Union Européenne alors que les Écossais et l’Irlande du Nord ont voté pour y rester

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

France

France : l'homme abattu à Orly s'était apparemment radicalisé