DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Dijsselbloem attend "du réalisme" de la part de Londres


économie

Dijsselbloem attend "du réalisme" de la part de Londres

La réunion de l’eurogroupe était dédiée à la crise de la dette Grecque, mais ce lundi à Bruxelles les ministres des Finances des états membres de la zone euro ont évidemment dû commenter la décision du gouvernement britannique de lancer le Brexit le 29 mars.

A l’approche des négociations, le président de l’eurogroupe Jeroen Dijsselbloem a envoyé un message à Londres :

J’attends du réalisme vis à vis de l’ordre des événements, vis à vis du prix de tout cela. Du réalisme vis à vis de la complexité des choses, et du temps qui sera nécessaire. Jusqu’ici je n’en ai pas entendu de la part du gouvernement britannique. Voyons comment cela va évoluer“ a déclaré le Néerlandais qui risque prochainement de perdre son poste de ministre.

Le ministre italien des Finances Pier Carlo Padoan, s’est montré plus optimiste :

J’ai déjà eu la chance d‘échanger sur la question avec le chancelier Hammond à Baden-Baden. Bien sur, le Royaume-Uni et les 27 membres de l’Union voient la chose d’une perspective différente. Mais je pense qu’il y a un bel esprit de collaboration“ a estimé Padoan.

Le Français Michel Barnier, négociateur européen chargé du Brexit, devrait commencer en mai les pourparlers avec David Davis, le ministre britannique du Brexit.

Avec Agences

économie

Le libre-échange au coeur des discussions du G20 Finances