DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le président brésilien défend la viande locale


Brésil

Le président brésilien défend la viande locale

Scandale de viande avariée au Brésil.
Deux jours après le démantèlement d’un vaste réseau, le président Michel Temer a tenté de défendre la production locale en invitant des ambassadeurs étrangers à un barbecue.
Il faut dire que le Brésil est le premier exportateur mondial de viande de poulet et de boeuf. Le total de ses exportations s‘élève à plus de 10 milliards de dollars.

Michel Temer : “Dès demain, le ministre de l’Agriculture signalera quel pays ont importé ces produits, quelle était leur nature exacte ainsi que leur provenance, société par société.”

Au terme de deux ans d’enquête, la police a révélé l’existence d’un réseau de corruption présumé, où des inspecteurs des services sanitaires recevaient des pots-de-vin de la part d’entreprises pour émettre des certificats destinés à des denrées avariées sans réaliser de contrôle.
Cette affaire intervient alors que le pays est plongé dans la pire crise économique de son histoire.

Ce scandale pourrait également venir perturber la récente relance des négociations commerciales entre l’Union Européenne (UE) et le Mercosur, le marché commun sud-américain, formé par le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay (en plus du Venezuela, dont l’appartenance à ce bloc est actuellement suspendue). Les pays sud-américains réclament à l’UE des quotas plus importants pour la viande.