DERNIERE MINUTE

Perdue au beau milieu de l’océan Arctique, l‘île norvégienne de Svalbard est un véritable paradis blanc. Outre les ours que vous risquez de croiser, vous serez surpris d’y découvrir une autre spécialité locale : la brasserie la plus polaire au monde.

Oui, une véritable brasserie où des passionnés ont eu l’idée folle de fabriquer leur propre bière en puisant notamment dans un glacier une eau pure vieille de 2000 ans.

Brasser la bière était interdit à Svalbard depuis 1928. Une mesure destinée à protéger la santé des ouvriers travaillant dans les mines de charbons.

Ancien mineur, Robert Johansen s’est battu durant cinq ans avec les autorités norvégiennes pour avoir enfin le droit d’ouvrir sa brasserie.

“L’idée, dit-il, c‘était d’avoir notre propre affaire. La bière, on en boit bequcoup quand on est mineur”.

“On ne veut pas devenir une grande brasserie, explique le patron de l’entreprise. On va continuer à brasser entre 500 et 750 000 litres, avec ça on fera du bon boulot.”

Si l’eau coule à flot à Svalbard, la brasserie doit en revanche importer ses matières premières. Le malte vient de Finlande et le houblon vient du Pays de Galle.

A Svalbord, la bière n’est conditionnée que dans des canettes. C’est plus facile à transporter pour les clients qui circulent surtout en moto-neige.

Et comme dans toute brasserie qui se respecte, après la visite, on peut évidemment déguster…avec modération.

La toute première bière de Svalbard a été lancée en 2015. Depuis, la brasserie s’est diversifiée et s’est même payée le luxe de créer cinq bières différentes dont la Weissbeer, la bien nommée bière des neiges.