DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Tusk met en garde contre une Europe à plusieurs vitesses


Le bureau de Bruxelles

Tusk met en garde contre une Europe à plusieurs vitesses

Après des semaines de négociations, la Première ministre polonaise s’est finalement ralliée au texte de la déclaration de Rome, non sans amendements. Ainsi il est question d’avancer “chacun à son rythme quand c’est nécessaire mais toujours dans la même direction”. L’expression d’Europe a deux vitesses a été écartée.

“Il faut faire très attention à ce qu’on fait car je pense que tous les Etats membres devraient avancer ensemble”, a déclaré le Premier ministre slovaque, Robert Fico. “Je ne peux pas imaginer un mécanisme dans lequel certains pays avanceraient plus vite que d’autres. C’est contre le principe de fonctionnement de l’Union européenne”.

En réalité ce qui inquiète les pays de l’Est, c’est que certains Etats poursuivent l’intégration sans eux. Le polonais Donald Tusk a mis en garde contre une Europe divisée.

“J’ai vécu la moitié de ma vie derrière le Rideau de Fer, où il était interdit de rêver de ces valeurs”, se souvient le président du Conseil européen. “Oui, à cette époque, il s’agissait vraiment d’une Europe à deux vitesses”.

Malgré les divergences de vues, tous se rejoignent sur le plus grand succès de l’Union : 60 années de paix en Europe. Le rêve des pères fondateurs devenu réalité.