DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Conséquence du Brexit, un orchestre européen quitte l'Angleterre pour la Belgique


Royaume-Uni

Conséquence du Brexit, un orchestre européen quitte l'Angleterre pour la Belgique

La musique ne connaît pas de frontières. Pourtant, conséquence inattendue du Brexit, l’Orchestre baroque de l’Union européenne va quitter l’Angleterre pour rejoindre la Belgique.

L’orchestre, qui rassemble de jeunes musiciens venus de 14 pays européens, craint de perdre ses subventions européennes s’il reste au Royaume-Uni.

« Cela deviendrait difficile pour moi de vivre et de travailler au Royaume-Uni », explique Katarzyna Szewczyk, une violoniste polonaise. « C’est dur de décider de ce que l’on va faire. Il y a de nombreux musiciens qui ont ce problème ici, parce qu’ils se sont installés depuis longtemps avec leurs familles. »

Si à l’avenir Londres ferme ses frontières, les restrictions en terme d’immigration et de libre circulation risquent de devenir trop compliquées à gérer pour les musiciens et leurs instruments.

L’orchestre va donc déménager à Anvers, en Belgique. Au grand dam de son directeur.

« C’est comme un coup dans le ventre », raconte Paul James, le directeur de l’orchestre. « Je me suis vraiment senti mal, physiquement, ça m’a déprimé. Mais cela n’aurait aucun sens de diriger une institution de l’Union européenne en hors de l’Union européenne. »

On parle souvent des conséquences économiques du Brexit, mais peu des conséquences sur la culture. Sans subventions européennes, de nombreuses associations britanniques risquent de se retrouver en grande difficulté.