DERNIERE MINUTE

Tesco règle ses dettes au service de répression des fraudes.

Le numéro un britannique des supermarchés a accepté de payer une amende d’environ 200 millions d’euros pour mettre fin à une enquête, concernant une surévaluation de ses bénéfices.

Le scandale avait éclaté en 2014, peu après l’arrivée du nouveau directeur général, à une période où l’entreprise perdait des parts de marché face à ses concurrents, notamment face aux magasins discount.

Outre l’amende, Tesco a accepté de dédommager les actionnaires qui ont été lésés par cette fraude comptable. Le montant total des dédommagements pourrait atteindre près de 100 millions d’euros.

Avec AFP