DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : les fruits et légumes plus chers pour les Britanniques


Business

Brexit : les fruits et légumes plus chers pour les Britanniques

En quittant l’Union europénne, les Britanniques doivent s’attendre à payer plus cher leurs fruits, légumes ou encore leur huile d’olive. Les économistes prédisent que la hausse des prix sur les produits alimentaires et agricoles importés pourrait aller jusqu‘à 8%.

Une inflation accentuée par la baisse de la livre sterling observée ces derniers mois.

Pour autant, le ministre des Finances Philip Hammond tient un discours optimiste : “nous sommes résolument attachés à obtenir les meilleures dispositions pour la relation future de la Grande Bretagne avec l’Union européenne. Cela fait partie de notre objectif de construction d’un avenir mondial pour la Grande Bretagne, en terme d‘échanges et de partenariats commerciaux internationaux, ainsi que dans le cadre de nos plans ambitieux pour réformer notre économie et notre société.”

En 2016, le Royaume Uni a importé l‘équivalent de 55 milliards d’euros de produits alimentaires et agricoles, dont 71 % provenaient de pays membres de l’Union européenne.