DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brexit : l'UE trace ses lignes rouges


Le bureau de Bruxelles

Brexit : l'UE trace ses lignes rouges

Le président du Conseil européen a présenté les axes fondamentaux de l’Union européenne dans le cadre des négociations sur le Brexit. Pour Donald Tusk il faut tout d’abord assurer la continuité politique le temps des pourparlers. « Notre devoir est de minimiser l’incertitude et les perturbations causées par le départ du Royaume-Uni, pour les citoyens et les entreprises dans les États membres », explique-t-il. Toutefois, il s’agit pour le moment d’une première ébauche. Les 27 devront définir leur position définitive lors du sommet européen prévu le 29 avril.
Le Premier ministre maltais, dont le pays assure la présidence tournante de l’Union, reconnaît les difficultés à venir. « Ce seront des négociations difficiles mais cela ne sera pas la guerre », souligne Joseph Muscat.

Pour les 27 la première priorité est d’assurer les droits des citoyens européens et britanniques. L’Union veut aussi éviter tout vide juridique pour les entreprises. Elle insistera aussi sur le règlement des engagements financiers déjà pris par Londres en tant que pays membre. Enfin les 27 veulent trouver une solution pour empêcher la réinstallation d’une frontière entre l’Irlande du Nord et la République d’Irlande.
Mais des frictions se font déjà visibles sur le contenu et le rythme des pourparlers. L’Union européenne n’a pas l’intention de négocier dans le même temps la sortie du Royaume-Uni et le nouveau partenariat avec Londres.

ALL VIEWS

Touchez pour voir