DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Etats-Unis-Russie : Michael Flynn, ce qui lui est reproché

Michael Flynn sera resté à son poste de Conseiller national à la Sécurité moins d’un mois.

Vous lisez:

Etats-Unis-Russie : Michael Flynn, ce qui lui est reproché

Taille du texte Aa Aa

Michael Flynn sera resté à son poste de Conseiller national à la Sécurité moins d’un mois. Considéré comme susceptible de faire l’objet de chantage de la part des Russes, le général a dû déposer les armes le 13 février dernier. L’ancien directeur du renseignement militaire écarté par Barack Obama et recruté par Donald Trump avait annoncé sa démission par cette lettre après les révélations de la presse.

allviews Created with Sketch. Point of view

"Michael Flynn, le général Flynn est un homme merveilleux, je pense qu'il a été traité d'une manière très très injuste par les médias, ceux que j'appelle souvent des faux médias"

Donald Trump Président des Etats-Unis

Une crise qui avait poussé le Président Trump à sacrifier son proche conseiller pour éviter que sa crédibilité en tant que garant de la sécurité nationale n’en prenne un coup. Il l’avait fait à contre-coeur :

Michael Flynn, le général Flynn est un homme merveilleux, je pense qu’il a été traité d’une manière très très injuste par les médias, ceux que j’appelle souvent des faux médias.

Quelle est sa faute ? Des contacts répétés avec l’ambassadeur russe aux Etats-Unis alors même que l’administration Obama imposait des sanctions à Moscou. Notamment une conversation téléphonique datant du 29 décembre 2016 avec l’ambassadeur russe Sergei Kislyak.

Le jour-même, le Président Barack Obama avait signé l’ordre d’expulsion de 35 diplomates russes et de leurs familles, en raison des soupçons de cyberattaques russes dans la campagne présidentielle américaine, ce que la Russie a toujours nié.

Dans la conversation, enregistrée par le FBI, Flynn demanderait à Kislyak de ne pas répondre par d’autres représailles pour ne pas perturber les futures relations entre les deux pays. A ce moment-là, Michael Flynn n’est pas encore officiellement en poste, c’est une violation de la législation américaine.

Et puis, plus tard, il cachera la véritable teneur de la conversation au vice-président, Mike Pence, qui lui, prend sa défense, publiquement, dans les médias. Ce qui est encore plus grave puisque les Russes savent ce qu’a vraiment dit Flynn et peuvent utiliser ses propos pour le faire chanter.

Tout laisse des traces, à commencer par ses propres déclarations…
Le 25 septembre 2016, Flynn disait sur la chaîne NBC : “Lorsqu’on vous donne l’immunité, vous avez probablement commis un crime“.

Demander aujourd’hui l’immunité apparaît presque comme un passage aux aveux pour ce personnage plein d’ombres.

L’armée enquête aussi pour savoir s’il a reçu de l’argent de Moscou lors d’un voyage en 2015 en Russie pour l’anniversaire des 10 ans de “Russia Today”. La Constitution américaine l’interdit aux anciens militaires.