DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le judo brésilien à l'honneur au Grand Prix de Tbilissi


Sport

Le judo brésilien à l'honneur au Grand Prix de Tbilissi

Magdalena Krssakova a été le personnage marquant de cette deuxième journée du Grand Prix de Judo de Tbilissi en Géorgie.

Après avoir battu la biélorusse Daniela Kazanoi grâce à un ippon, elle a continué sur sa formidable lancée contre la russe Kamila Badurova avec un autre ippon qui est venu rapidement cloturer le cours de ce combat.

La 41e mondiale arrivait avec l’étiquette de favorite au moment de se mesurer à l’italienne Edwige Gwend en finale. Fidèle au niveau qui était le sien jusqu’à présent, l’autrichienne de 23 ans s’est adjugée cet ultime combat sur un waza-ari, après 1.27 min de temps supplémentaire, lors de l‘équivalent de la mort subite en judo.

Encore sous le choc, même après le résultat final, la jeune femme a mis beaucoup de temps avant de réaliser ce qui lui arrivait et de se jeter dans les bras de son entraîneur Marko Spittka.

Le titre dans la catégorie des 81 kg est allé au brésilien Victor Penalber qui a confirmé sa supériorité dans cette catégorie en décrochant une médaille d’or.

Dans sa finale contre Alan Khubetsov , le brésilien, actuel numéro 10 mondial, a remporté sa médaille suite à la disqualification de son adversaire.

L’arbitrage vidéo a en effet jugé que Khubetsov, avait touché la jambe de Penalber, ce qui est considéré comme une faute dans les règles du judo, entraînant le troisième shido et une disqualification.

Une autre brésilienne Maria Portela était à l’honneur lors de cette deuxième journée, avec une médaille d’or cette fois-ci dans la catégorie des 70 kg face à la vénézuelienne Elvismar Rodriguez, confirmant la bonne santé des sportifs brésiliens en judo qui ont atteint pas moins de sept médailles dans la capitale géorgienne.

Stefannie Arrisa Koyama (48kg) a également été champion, tandis que Erika Miranda (52kg) et Rafaela Silva (57 kg) ont obtenu l’argent .Phelipe Pelim (60 kg) et Charles Chibana 66kg ont remporté la médaille de bronze .

L’autre homme du jour est l’ouzbek Giyosjon Boboev qui a remporté une médaille d’or lors d’ une finale épique et riche en rebondissements face au numéro 8 mondial Tommy Macias.

Boboev a profité de plusieurs erreurs d’innatention de Macias pour le prendre au piège et le pousser trois fois à la faute, entraînant une disqualification.

L’ouzbek a eu le mérite dans cette finale d’avoir su laisser passer la tempête quand il le fallait pour mieux contrer par la suite et faire craquer son adversaire. Une victoire pleine de maturité pour Boboev qui était avant cette journée au neuvième rang mondial.

Sport

Judo : Amandine Buchard sacrée à Tbilissi