DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Attentat de Saint-Pétersbourg : les enquêteurs à la recherche de deux suspects


Russie

Attentat de Saint-Pétersbourg : les enquêteurs à la recherche de deux suspects

Le président russe Vladimir Poutine s’est rendu quelques heures après l’attentat à la sortie du métro de Saint-Pétersbourg pour déposer un bouquet de fleurs en hommage aux victimes.

Le bilan des autorités russes fait état de onze morts et au moins 45 blessés dont plusieurs dans un état grâve.

Selon le porte-parole du Comité antiterroriste russe, Andrei Andreï Prjezdomski, l’enquête mobilise tous les services de sécurité du pays.

Andrei Andreï Prjezdomski : “Des spécialistes du FSB, de la police et du ministère des situations d’urgence sont arrivés à Saint-Pétersbourg pour prêter main forte à l ‘enquête sur le crime et ses conséquences.”

La bombe artisanale contenait des morceaux métal et la déflagration a dévasté une rame de métro qui roulait en plein centre de Saint-Pétersbourg.

Le métro venait de quitter la station Sennaïa Plochtchad en direction de Tekhnologitcheski Institut lorsque l’explosion a eu lieu en début d’après-midi.

Les autorités russes ont annoncé avoir désamorcé une autre bombe, de composition identique, à la station de métro très fréquentée qui dessert la gare ferroviaire qui relie Saint-Pétersbourg à Moscou.

Saint-Pétersbourg a annoncé trois jours de deuil.

Selon une source proche de l’enquête et citée par l’agence russe Itass, la police est à la recherche de deux suspects qui ont été repérés sur les enregistrements des caméras de sécurité.

Il s’agirait d’un homme et d’une femme, âgés l’un et l’autre d’une vingtaine d’années, qui seraient originaires d’Asie centrale et dont les identités seraient établies.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Russie

Des passagers filment les instants qui suivent l'attentat de Saint-Pétersbourg