DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

L'horreur en Syrie, où une attaque chimique a fait au moins 72 morts


Syrie

L'horreur en Syrie, où une attaque chimique a fait au moins 72 morts

L’armée russe a affirmé mercredi que l’aviation syrienne avait bombardé la veille près de Khan Cheikhoun un “entrepôt” des rebelles où étaient entreposés des “substances toxiques”, au lendemain d’une attaque “chimique” ayant coûté la vie à au moins 72 civils.

Selon les données objectives du contrôle russe de l’espace aérien, l’aviation syrienne a frappé près de Khan Cheikhoun un grand entrepôt terroriste“, a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Il abritait “un atelier de fabrication de mines artisanales, avec des substances toxiques“, a affirmé le ministère, sans préciser si l’aviation syrienne avait connaissance du contenu de cet entrepôt. “L’arsenal d’armes chimiques“ était destiné à des combattants en Irak a ajouté le ministère, qualifiant ses informations d’”entièrement fiables et objectives“.

Au moins 72 civils ont été tués, dont 20 enfants, le corps saisi de convulsions et peinant à respirer sous leurs masques à oxygène, dans un raid aérien mené sur Khan Cheikhoun, un fief rebelle et jihadiste du nord-ouest syrien.

L’opposition syrienne a la première accusé le “régime du criminel Bachar” d’avoir perpétrée cette attaque, avec des “obus” contenant du “gaz toxique”, et a appelé le Conseil de sécurité de l’ONU à ouvrir immédiatement une enquête.

Washington, Londres et Paris ont également accusé Damas qui nie et incrimine les rebelles.

Toutes les preuves que j’ai vues suggèrent que c‘était le régime d’Assad (…) utilisant des armes illégales en toute connaissance de cause sur son propre peuple“, a déclaré mercredi le ministre britannique des Affaires étrangères Boris Johnson en arrivant à une conférence internationale sur l’avenir de la Syrie à Bruxelles.

Avec agence (AFP)

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Australie

Australie : saisie record de méthamphétamine