Afrique du Sud : la justice donne son aval pour le « business » de corne de rhinocéros

Access to the comments Discussion
Par Ebrin Brou  avec Agences
Afrique du Sud : la justice donne son aval pour le « business » de corne de rhinocéros

Les éleveurs de rhinocéros sud-africains pourront à nouveau vendre les cornes, exclusivement ‘’ à l’intérieur’‘ du pays, a décidé la Cour constitutionnelle.

Ceci est la deuxième fois que le gouvernement sud-africain est débouté suite à un appel judiciaire dans ce dossier. La levée du moratoire sur le commerce de rhinocéros met un terme à une longue confrontation judiciaire entre éleveurs et gouvernement.

« Il est important de rappeler que des permis doivent être obtenus pour vendre ou acheter de la corne de rhinocéros », a précisé M. Albie Modise, porte-parole du ministère de l’Environnement sud-africain.

« Nous sommes absolument ravis de la décision de la Cour constitutionnelle. Nous avons toujours pensé être dans notre droit de faire commerce de la corne de rhinocéros », s’est réjoui, pour sa part, M. Pelham Jones, président de l’association des propriétaires privés de rhinocéros (PROA)

La vente à l’international de corne de rhinocéros est interdite depuis 1977 en Afrique du Sud.

L’Afrique du Sud abrite plus de 80 % de la population mondiale de rhinocéros, mais ceux-ci sont sévèrement menacés par le braconnage pour leur corne. Sur le marché international, un kilo de corne peut se vendre à plus de 60.000 dollars.