DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le BTP s'ouvre à l'économie circulaire


business planet

Le BTP s'ouvre à l'économie circulaire

Dans ce nouvel épisode de Business Planet, Serge Rombi s’est rendu à Maribor, en Slovénie, une région modèle en matière d’économie circulaire. Dans le secteur de la construction, le recyclage des matériaux crée de nouvelles opportunités de business.

Serge Rombi, euronews :

Deux tonnes de déchets par habitant, c’est ce que génère chaque année le secteur de la construction en Europe. Alenka, merci de nous accueillir ici, vous avez mené le projet européen Rebirth, une vaste campagne de sensibilisation pour qu’on réutilise davantage tous ces déchets.

L‘économie circulaire dans la construction

  • Le secteur du BTP génère chaque année plus de de deux tonnes de déchets par citoyen européen. Un montant qui ne cesse de croître.
  • Le nouveau protocole européen sur la gestion des déchets dans les travaux publics présente aux entreprises une série de lignes directrice concernant le recyclage et la réutilisation des déchets.
  • En Slovénie, un projet nommé ReBirth vise à augmenter et améliorer le recyclage des déchets dans les secteurs de l’industrie et du BTP, pour en faire des matériaux utilisables sur les chantiers.
  • ReBirth est l’un des plus de 4 300 projets liés aux technologies vertes, à la préservation de l’environnement et au climat, soutenus par le programme européen LIFE.
  • 2017 marque le 25e anniversaire du programme LIFE et de nouvelles opportunités d’accéder aux fonds (les candidatures sont ouvertes de fin avril à septembre 2017).

Liens utiles

Alenka Mauko Pranjic, chef de projet Rebirth :

C’est exact. Dans notre secteur, il est possible d’utiliser une très large proportion de produits recyclés. C’est important car on sait que d’ici à 2020, nous devrons obligatoirement recycler 70% des déchets du secteur de la construction et de la démolition.

En effet, une directive européenne sur les déchets a déterminé un objectif de 70 % de recyclage des déchets de construction et de déconstruction à l’horizon 2020.

Direction le Sud-est de Maribor, sur un énorme chantier qui génère évidemment des déchets. Preuve que cette région fait désormais figure de modèle en matière d’économie circulaire, des tonnes de ciments et d’acier sont entièrement recyclés.

Le beton va être réutilisé pour construire la sous couche des routes et ces barres d’acier vont être transformées en un nouveau produit“ explique Mitja Stranjar, ingénieur de chantier.

Quels déchets peuvent être effectivement recyclés ? Comment effectuer ce recyclage au plus près du chantier ? Et à quels coûts ?

Dans le cadre du projet Rebirth, des centaines d’entrepreneurs slovènes ont participé à des conférences, ou des démonstrations qui leur ont permis de répondre à toutes ces questions et de commencer à acquérir de nouveaux réflexes.

Mirko Šprinzer, ingénieur consultant spécialiste du recyclage dans la construction, était chargé de faire passer le message :

Avec les démonstrations que nous avons faites, les entrepreneurs ont vraiment changé leur vision des choses. Nous avons identifié de nouvelles opportunités de business. Nous souhaitons maintenant valoriser les déchets d’autres secteurs comme ceux des travaux publics, de l’industrie, des services publics ou du traitement des eaux“, assure-t-il.

Autre bonne nouvelle pour l’environnement : le nombre de décharges illégales en Slovénie est en chute libre.

Serge Rombi, euronews :
Alenka, vous avez mené ce projet ici en Slovénie de 2011 à 2014, et aujourd’hui les résultats sont très encourageants ?

Alenka Mauko Pranjic, chef de projet Rebirth :
Oui, nous recyclons 10% de déchets en plus dans le secteur de la construction et de la démolition, et nous économisons 1,5% de ressources naturelles.

Rebirth a été cofinancé par LIFE, un instrument financier européen qui, depuis 25 ans, soutient des projets pour l’amélioration de l’environnement, la conservation de la nature et l’action climatique. Depuis 1992, LIFE a co-financé quelques 4 306 projets. Entre 2014 et 2020, LIFE aura contribué à hauteur de 3,4 millions d’euros à la protection de l’environnement.

D’ailleurs, dès la fin du mois, un appel à projet sera lancé, afin d’obtenir des financements.

Autre outil disponible : le nouveau protocole européen sur le management des déchets du secteur de la construction. (EU protocol on Construction and Demolition waste Management).

*Serge Rombi, euronews *
Alenka, finalement le fait que ce secteur de la construction s’ouvre à l’économie circulaire c’est une excellente nouvelle, c’est gagnant-gagnant !

Alenka Mauko Pranjic :
Oui. Ce sont de nouvelles opportunités de business et en même temps, c’est bon pour l’environnement !