DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Près de six ans après avoir renoncé à la lutte armée, ETA donne la liste de ses caches d'armes


Espagne

Près de six ans après avoir renoncé à la lutte armée, ETA donne la liste de ses caches d'armes

ETA l’avait annoncé : ce samedi, son désarmement serait total. Dans la matinée, la liste de huit caches d’armes a été transmise aux autorités françaises. Toutes se trouvent dans les Pyrénées-Atlantiques. Elles contiendraient 120 armes à feu, trois tonnes d’explosifs et plusieurs milliers de munitions. C’est la Commission internationale de vérification qui a servi d’intermédiaire.

Pour le président de cette organisation indépendante, Ram Manikkalingham, c’est un “pas historique”, qui contribuera avec le soutien des acteurs concernés “à consolider la paix et la coexistence dans la société basque”.

L’organisation séparatiste basque espagnole avait renoncé à la lutte armée en 2011 mais elle demeure sur la liste noire de l’Union européenne. Le gouvernement espagnol a, lui, prévenu. Il n’y aura aucune contrepartie.

“Qu’ils désarment et qu’ils se dissolvent, c’est ce qu’ils doivent faire, a martelé Iñigo Mendez de Vigo, le porte-parole du gouvernement conservateur. Ils n’obtiendront rien de l’Etat espagnol, qui a le soutien de tous les démocrates.”

Née en 1959, ETA a été active pendant plus de 40 ans, réclamant l’indépendance du Pays Basque et de la Navarre. 829 morts sont attribués à ce mouvement clandestin, aujourd’hui réduit à une trentaine de membres selon les experts.

Avec AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Auto-traduction

Venezuela

Venezuela : le principal opposant déclaré inéligible pendant 15 ans