DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jean-Luc Mélenchon : un programme de rupture tourné vers le "peuple"

6ème République, renégociation des traités européens, sortie de l'OTAN, réduction des inégalités...

Vous lisez:

Jean-Luc Mélenchon : un programme de rupture tourné vers le "peuple"

Taille du texte Aa Aa

Et si la surprise de cette présidentielle française venait finalement de Jean-Luc Mélenchon ? Le candidat du mouvement “La France insoumise” (FI) a connu une percée fulgurante dans les sondages, passant de 9 % en janvier à 19 % d’intentions de vote selon les dernières enquêtes d’opinion réalisées à deux semaines du premier tour. Non seulement, Jean-Luc Mélenchon a doublé le socialiste Benoît Hamon, dont il a siphonné une partie de l‘électorat, mais il est désormais au coude-à-coude avec François Fillon pour la troisième place, un sondage le donnant même devant le candidat conservateur, alors que les deux favoris, Emmanuel Macron et Marine Le Pen, plafonnent aux alentours de 23-24%.

Comment expliquer une telle remontée ? Le candidat d’extrême-gauche, ancien membre du Parti socialiste, profite sans doute de son expérience : à 65 ans, il est une figure politique bien connue des Français. C’est la deuxième fois qu’il se présente à l‘élection présidentielle, après celle de 2012, où il avait recueilli plus de 11 % des voix. Jean-Luc Mélenchon séduit aussi par son charisme et sa capacité à galvaniser les foules. Connu pour son caractère impétueux, il aborde cette présidentielle de manière plus calme et apaisée, une posture qui a conquis un électorat qui semblait jusqu’ici réticent à voter pour ce candidat trublion. Enfin, Mélenchon séduit avec un programme de rupture : passage à une VIème République, davantage de protectionnisme, augmentation du pouvoir d’achat, réduction des inégalités au détriment du capitalisme financier, transition énergétique…

Mettre fin à la Vème République

Une fois élu, Jean-Luc Mélenchon veut convoquer une Assemblée constituante ouverte à tous les citoyens – parité homme-femme, aucun élu parlementaire actuel, travaux rémunérés – dont la mission sera de rédiger la Constitution de la VIème République. Le candidat d’extrême-gauche veut en finir avec ce qu’il appelle “la monarchie présidentielle” de la Vème afin de rendre le pouvoir au peuple, qui pourra notamment révoquer des élus et s’exprimer davantage par référendum. La nouvelle Constitution devra être d’ailleurs être approuvée par consultation populaire.

Renégocier les traités européens

Jean-Luc Mélenchon veut mettre un terme à la concurrence “déloyale” créée par le marché unique européen. Il souhaite renégocier de fond en comble les traités pour aboutir à davantage d’harmonisation fiscale et sociale, mettre un terme à la règle “absurde” des 3 % de déficit imposée par Bruxelles ou encore changer le statut de la Banque centrale européenne (BCE) pour que celle-ci puisse prêter directement aux États. S’il n’y parvient pas, la France sortirait des traités européens, assure-t-il sous forme de menace. Jean-Luc Mélenchon s’oppose par ailleurs aux traités de libre-échange, TAFTA et CETA, entre l’Union européenne d’une part, les Etats-Unis et le Canada d’autre part.

Sortir de l’OTAN

Jean-Luc Mélenchon veut sortir de l’Alliance Atlantique pour que la France retrouve son “indépendance”, notamment vis-à-vis de Washington. Dans son programme, il dit vouloir arrêter l’Europe de la Défense, qui prépare, selon lui, la guerre sous injonction des Etats-Unis”. Lors de son meeting à Marseille, le 9 avril, il a dénoncé les “frappes américaines” en Syrie, les qualifiant d’“irresponsables”, et prône la mise en place d’une coalition universelle, sous l‘égide de l’ONU, pour restaurer la paix dans la région. Par ailleurs, il veut réviser les alliances “hypocrites” avec les pétromonarchies du Golfe, en premier lieu le Qatar et l’Arabie Saoudite, accusées de financer des mouvements djihadistes.

L‘écologie comme pierre angulaire

Jean-Luc Mélenchon veut inscrire dans la Constitution une “règle verte” qui consisterait à empêcher de prendre à la nature davantage que ce qu’elle peut reconstituer. Il prône la sortie du nucléaire et se fixe comme objectif 100 % d‘énergies renouvelables d’ici à 2050, notamment en développant les énergies marines. Il se pose en défenseur de l’agriculture biologique : refus des OGM, interdiction des pesticides nuisibles, alimentation 100 % bio dans les cantines. Enfin, il envisage d’introduire une taxe carbone sur le transport des marchandises ou encore de rendre obligatoire le recyclage, le compostage ou l’incinération avec récupération de l‘énergie produite pour tous les déchets.

Réduire les inégalités sociales

Jean-Luc Mélenchon veut augmenter le pouvoir d’achat des Français les plus modestes en revalorisant le SMIC (salaire minimum) d’environ 150 euros et le minimum vieillesse. Dans les entreprises, il envisage de fixer une échelle de salaires de 1 à 20, d’encadrer les revenus “exorbitants” des plus grands actionnaires, de “surtaxer” les revenus au-delà de 400.000 euros annuels. Il veut taxer “réellement” les transactions financières, renforcer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), augmenter les droits de succession sur les gros patrimoines. Enfin, en matière de lutte contre la pauvreté, il se fixe l’objectif de zéro sans-abri, en interdisant notamment les expulsions sans solution de relogement.

Autres mesures phares

- Sécurité : sortir de l‘état d’urgence, rétablir la police de proximité, renforcer les effectifs de police et de gendarmerie et le renseignement territorial.

- Emploi : créer 3,5 millions d’emplois sur le quinquennat, abroger la loi Travail.

- Retraite : ramener l‘âge de départ légal de 62 à 60 ans avec une durée de cotisation à quarante ans pour une retraite complète.

- Egalité hommes-femmes : sanctions financières et pénales pour les entreprises qui ne respectent pas l‘égalité de salaire et de carrière.

- Education : scolarité obligatoire de 3 à 18 ans ; recrutement de 60.000 enseignants, revalorisation des salaires des enseignants.

- Santé : rembourser 100 % de l’ensemble des soins prescrits, dont les soins dentaires, optiques et auditifs.