DERNIERE MINUTE

Au Royaume-Uni, une femme de 32 ans a été condamnée à six mois et demi de prison pour conduite dangereuse en état d’ivresse après avoir fait un excès de vitesse, heurté un rond-point, puis projetté sa voiture à près de cinq mètres du sol.

Son fils de 19 mois se trouvait alors dans le véhicule, à l’arrière, au moment de l’accident. La police a confirmé à euronews qu’il s’en était sorti indemne. Quand à sa mère, elle avait dû être désincarcérée par les pompiers dépêchés sur les lieux, souffrant de blessures légères.

Le 10 avril, le tribunal correctionnel de Peterborough – ville de l’est de l’Angleterre où avait eu lieu l’accident en décembre dernier – a donc infligé à la jeune femme qui avait plaidé coupable, une peine de 26 semaines de prison et un retrait de permis de trois ans.

Refus de se soumettre à l‘éthylotest

D’après la police locale, le 12 décembre dernier, à 11h40, sur la route A606 à l’extérieur de Peterborough, la conductrice avait doublé un camion en se déportant sur une voie qu’elle ne devait pas emprunter, puis perdu le contrôle du véhicule dans un rond-point.

En le percutant, la voiture avait été projettée de l’autre côté de la structure en faisant un vol plané à plusieurs mètres du sol avant d’atterrir sur le toit. Elle avait ensuite heurté la glissière de sécurité et s‘était immobilisée cinquante mètres plus loin après avoir glissé sur la route.

D’autres automobilistes s‘étaient arrêtés pour lui porter secours. Ils avaient réussi à extraire de son siège auto, l’enfant qui se trouvait tête en bas, retenu par ses lanières de sécurité.

“Mépris total de la sécurité

Dans la foulée, sa mère avait refusé de se soumettre à un éthylotest. Grâce à une prise de sang réalisée un peu plus tard, les enquêteurs ont estimé qu’au moment du crash, elle présentait un taux d’alcoolémie au moins trois fois supérieur à la limite autorisée. Une bouteille de vodka avait été retrouvée dans la voiture.

“La conductrice a montré un mépris total pour la sécurité et le bien-être de son fils et des autres usagers de la route, a indiqué un porte-parole de la police. C’est une chance que personne n’ait été tué ce jour-là,” a-t-il souligné.

Le chauffeur du poids lourd que la conductrice avait doublé avant de survoler le rond-point a dit à la police qu’il pensait avoir assisté à un accident mortel. Pour lui, c‘était purement et simplement une scène de catastrophe. Il a ajouté : “En 32 ans de conduite, c’est le comportement le plus dangereux que j’ai vu au volant.”