DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Deux jours après, les excuses d'United Airlines


Etats-Unis

Deux jours après, les excuses d'United Airlines

Le PDG d’United Airlines, Oscar Munoz, a finalement présenté ses excuses mardi, assurant que la compagnie aérienne assumerait “toutes ses responsabilités” et que “personne ne devrait jamais être maltraité” comme le fut le passager expulsé dimanche d’un avion en partance de Chicago.

La scène de ce passager, un médecin d’origine vietnamienne, traîné inconscient pour être expulsé de l’appareil a suscité une indignation planétaire

Les spécialistes expliquent que vendre plus de sièges que les appareils n’en contiennent est une pratique commerciale courante et que s’il le faut les compagnies proposent des compensations.

*Jeremy Strech” responsable de FX Strategy : “Cette compagnie aérienne a très mal géré cette affaire, mais toutes les compagnie aériennes font du surbooking en pensant qu’un certain nombre de passagers vont réserver, mais ne pas venir.”

Chaque année environ 46 000 passagers en règle sont débarqués aux Etats-Unis dans des cas similaires de surbooking, mais le plus souvent de manière volontaire et en ayant accepté une compensation.

Le ministère américain des Transports a ouvert une enquête sur la façon dont United Airlines a appliqué les règles de surbooking.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Iran

Iran : ouverture des inscriptions aux candidats potentiels à la présidentielle