DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie: à l'ONU, la Russie oppose son veto à une résolution sur l'attaque chimique


Syrie

Syrie: à l'ONU, la Russie oppose son veto à une résolution sur l'attaque chimique

La Russie a une nouvelle fois utilisé son droit de veto à l’ONU pour bloquer une résolution du Conseil de sécurité visant à condamner l’attaque chimique de la semaine passée à Khan Cheikhoun ainsi qu‘à enjoindre le régime de Damas à collaborer à une enquête.

Cette résolution, qui était proposée par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni a reçu dix votes en faveur, trois abstentions, dont la Chine et deux pays s’y sont opposés, la Russie et la Bolivie.

Il s’agit du huitième veto de la Russie visant à protéger son allié syrien.

Le texte exigeait que les autorités syriennes fournissent les détails des activités militaires de l’armée le jour de l’attaque et donnent aux enquêteurs un accès aux bases aériennes.

“Le projet de résolution de la `troïka´ nomme un coupable avant qu’il y ait eu une enquête, indépendante et objective. Cela est contraire à toute norme de justice”, a déclaré Vladimir Safronkov, l’adjoint du représentant permanent de la Russie à l’ONU.

L’ambassadrice américaine a enjoint le régime syrien à prendre ce vote comme un avertissement.

“La France est atterrée par le résultat de ce vote. Nous avions pourtant pris soin d’engager de bonne foi des discussions sur ce projet. Nous échouons une fois de plus à être à la hauteur des responsabilités que nous avons nous-mêmes édictées”, a quant à lui déclaré François Delattre, l’ambassadeur français à l’ONU.

Des avions ont largué des agents toxiques dans la localité syrienne de Khan Cheikhoun le 4 avril, faisant 87 morts dont 31 enfants.

L’ambassadeur britannique à l’ONU a déclaré mercredi que les tests effectués par des scientifiques britanniques sur des échantillons provenant du site de Khan Cheikhoun ont montré que le sarin ou un puissant neurotoxique a été utilisé.