DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Corée du Nord : le risque d'une escalade militaire s'accentue


Japon

Corée du Nord : le risque d'une escalade militaire s'accentue

Le ton monte d’un cran entre le Japon et la Corée du Nord : devant des députés japonais, le Premier ministre Shinzo Abe a déclaré jeudi matin que la Corée du Nord n’avait pas d’avenir si le pays s’entêtait dans sa course à l’armement.
Une menace de représailles à peine voilée.

A la veille du 105e anniversaire de la naissance du fondateur de la Corée du Nord, Tokyo s’inquiète.

Faisant référence à la dernière attaque chimique en Syrie, Shinzo Abe, le Premier ministre japonais, estime qu’un risque semblable court sur le Japon.

“Nous devons faire face à cette réalité et nous assurer que la Corée du Nord n’empruntera pas cette voie. C’est le genre de dissuasion que nous devons avoir.”

Cette déclaration intervient alors que la télévision nord-coréenne a diffusé jeudi des photos du leader Kim Jong-Un assistant à de vastes manoeuvres militaires. Ni le lieu, ni la date de ces mouvements de troupes n’ont été communiqués.

Certains experts redoutent surtout que la Corée du Nord ne réalise un sixième essai nucléaire dans les prochains jours.

Le risque d’escalade militaire dans la région s’est fortement accentué : sur ordre de Donald Trump, la Navy américaine vient de déployer sur place une véritable flotte de guerre dont le porte-avions à propulsion nucléaire USS Carl Vinson.

Avec Agences

Allemagne

Borussia Dortmund : l'amertume au lendemain de l'attentat